Coulisses de l’Aquarium de Paris

Laboratoire meduse - Aquarium de Paris

Les collections de l’Aquarium de Paris sont placées sous la responsabilité d’un biologiste marin détenteur d’un certificat de capacité à la présentation au public des espèces conservées.
Les biologistes-plongeurs de l’Aquarium de Paris ont en charge la maintenance des bacs, les repas, les soins en quarantaines, les élevages et bien d’autres choses encore.

Nourrissage

La plupart des animaux mangent au moins 3 fois par semaine. Certains bénéficient en plus d’une distribution quotidienne.
L’ensemble des requins mangent 20 kg de nourriture à chacun des trois repas.
1 tonne de nourriture est consommée par mois, soit plus de 83 kg par jour de nourrissage.
Deux heures de préparation et deux heures de distribution sont nécessaires pour les trois repas principaux hebdomadaires.

A chacun son menu
La préparation est méticuleuse. Tous les animaux bénéficient d’un régime très varié, haché sur mesure selon la taille des bouches à nourrir.
Pour les requins : calamars, maquereaux, filets de merlu.
Pour les herbivores : feuilles d’algues broyées chaque matin, en plus de leur repas quotidien.
Pour les petits poissons, les poissons affaiblis ou nouvellement arrivés en quarantaine : régime spécial avec des boulettes de larves d’artémias, qui sont du zooplancton.
Ces larves sont écloses sur place, tamisées, rincées à l’eau douce puis enrichies pendant une demi-journée avant d’être servies. Juste avant d’être distribuées, les rations sont saupoudrées de complexes vitaminés

Quarantaine

En dehors des situations d’urgence où elles peuvent servir de cliniques pour les poissons, les quarantaines permettent d’observer les comportements des nouveaux venus. Lors de leurs arrivées, ils passent quelques semaines voir quelques mois en acclimatation, sous le regard bienveillant de toute l’équipe. S’ils sont en bonne santé et qu’ils se nourrissent normalement, ils rejoignent leurs congénères dans les bassins adaptés. Ce passage obligatoire permet d’éviter les maladies, le stress mais aussi parfois de faciliter les programmes de reproduction.

Technique

L’aquarium de Paris présente 70 bassins pour un volume d’eau total de plus de 4 000 m3 (4 000 000l) avec 17 circuits de filtrations indépendants selon les biotopes. 11 circuits desservent les bassins d’exposition et 6 les quarantaines et les laboratoires. Chaque circuit intègre son brassage et sa filtration en fonction des paramètres de qualité d’eau qui lui sont propres.

Inaccessibles aux visiteurs, les coulisses de l’Aquarium de Paris renfermement également 50 bassins d’une contenance comprise entre 200 et 17 000 l, dans ses circuits de quarantaine et pour la propagation de coraux. Quant à lui, le laboratoire du Médusarium© contient plus de 100 bassins de plus petite contenance.

L’éloignement par rapport à l’Océan est une contrainte. L’eau de mer est fabriquée avec de l’eau potable de la Ville de Paris, qui est osmosée et mélangée avec un sel spécial : c’est de l’eau de mer artificielle. Ce processus a un coût écologique et économique important, c’est la raison pour laquelle l’eau des bassins est recyclée.

L’outil industriel de l’Aquarium de Paris, qui permet la filtration continue de l’eau (écumage, stérilisation, dénitratation…) est très développé et extrêmement complexe. Pour garantir un suivi irréprochable des installations aquariologiques, des protocoles de suivi quotidien sont appliqués : entretien, relevé des paramètres physico-chimiques de l’eau et back-wash des filtres à sable.

L’Aquarium de Paris ne fabrique que 30 m3 (30 000 l) d’eau de mer artificielle tous les 3 jours, soit 3 600 m3 (3 600 000 l) par an pour 100 tonnes de sel.

En comptant le renouvellement de l’eau des bassins d’eau douce (Seine, Guyane, Bassin des carpes et Mangrove) et ses autres usages industriels, les installations techniques et biologiques de l’Aquairum de Paris ne consomment que 6 000 m3 (6 000 000 l) d’eau par an.

En revanche, 8 000 m3 (8 000 000 l) d’eau supplémentaires sont consommés chaque année, essentiellement dans les chasses d’eau tirées par les nombreux visiteurs de l’Aquarium de Paris !

X