Médusarium©

Le plus grand Medusarium d’Europe

SON OBJECTIF

Une des toutes premières collections mondiale de méduses y est présentée.
L’objectif est de sensibiliser le public aux enjeux du climat tout en montrant la
beauté des océans.

PROUESSE TECHNIQUE

24 bassins de présentation, 1 centaine de bassins en laboratoire,
1 bar à méduses : une première mondiale.

Le Médusarium© de l’Aquarium de Paris : une prouesse scientifique et technique

Le Médusarium© est une prouesse scientifique. L’Aquarium de Paris reproduit plus de 50 espèces de méduses et ce nombre augmente régulièrement, grâce à des partenariats internationaux. 25 espèces sont présentées par roulement.
Pour chaque bassin de présentation, cinq bassins sont installés en laboratoire, dont une partie est visible par le public

Méduses - Aquarium de Paris

L’Aquarium de Paris compte dans ses équipes des spécialistes des méduses, qui sont capables de maîtriser les paramètres de salinité et de température de l’eau, la courantologie des bassins, ainsi que l’alimentation des méduses aux différents stades de leur développement, du polype à l’âge adulte. Un travail de précision indispensable, car chaque espèce a des besoins spécifiques.

Émerveiller pour sensibiliser

Le Médusarium© illustre la beauté fascinante de ces animaux, dont la taille varie de quelques millimètres à 50 centimètres et l’espérance de vie de quelques mois à 2 ans au plus.

Longtemps les hommes ont dû se contenter de dessins ou de photographies pour découvrir et admirer les méduses. L’Aquarium de Paris présente leur ballet hypnotique dans 25 bassins. Leur pulsation, au grès du courant, n’est jamais identique. Le balancement lent de leurs filaments, plus ou moins longs selon les espèces, est magique.

Les méduses, LE marqueur par excellence des bouleversements climatiques

Chrysaora chinensis - Aquarium de Paris

Le réchauffement climatique, la surpêche et la pollution de l’Océan favorisent les « blooms » (pullulations) et la croissance de populations invasives de méduses le long des côtes.

La méduse est à la fois une conséquence et une cause des bouleversements que connaît la planète. L’Océan fait face à une prolifération croissante de macroplancton gélatineux (méduses, siphonophores, cténophores, salpes), provoquant une véritable gélification.
« Les eaux de la mer Noire et de la Baltique sont d’ores et déjà devenues des soupes de méduses », constate Jacqueline Goy, biologiste spécialiste des méduses et membre du Conseil scientifique de l’Aquarium de Paris.

La création du Médusarium© de Paris répond à la volonté de l’Aquarium de Paris d’utiliser les méduses comme marqueur du changement climatique pour le grand public.

X